Exposition Elodie Garrone & Ricarda Hoop – Un angle peut en cacher (encore) un autre – du 7 Octobre au 2 Décembre 2017

Un angle peut en cacher (encore) un autre

Deux univers mis en parallèle se rencontrent. Quelque chose de troublant se prépare. Nous aimons jouer avec vos perceptions de l’espace, en abordant des constructions communes qui nous amènent ailleurs.

Entre espaces bâtis et espaces habités, dans l’architecture de nos maisons peut parfois se dégager une atmosphère étrange, ce que Sigmund Freud évoque dans le concept d’inquiétante étrangeté.
Nous inventons des perspectives impossibles qui donnent à imaginer différentes interprétations, dans le but de mettre à l’épreuve votre propre projection personnelle.

Le point commun évident de nos recherches respectives est l’intérêt porté à une certaine atmosphère.
Ces histoires communes, ces mythologies personnelles, ces environnements colorés représentent un terrain fertile à l’émanation d’une ambiance particulière. Une chose nous rassemble : proposer un médium comme réceptacle de nos émotions, variable selon l’intensité de notre sensibilité.

Les interprétations de Ricarda Hoop en noir et blanc contrastent avec le spectre complet des couleurs d’Elodie Garrone.
On y trouve des ombres, des tons intermédiaires, comme des contrastes extrêmes… tout cela forme un point de vue unique sur un questionnement entre figuration et abstraction.

Certains objets sont reconnaissables ou ont une forme distincte, et ont par là plusieurs degrés de signifiance. Une signification inconsciente des objets et des motifs peut apparaitre en toile de fond, qui se confronte à la perception plus directe et concrète des formes géométriques. Notre perception de l’espace et notre sensibilité personnelle fusionnent, vers une nouvelle sensation, un potentiel nouvel espace-temps.

One angle could hide another one

Two parallel universes meet. Something disturbing is developing. We love to play with your perceptions of space, approaching common constructions that lead us elsewhere.

Between living soaces and built environments, the architecture of our houses can sometimes create an uncanny atmosphere. Sigmund Freud mentions this concept between the familar and the strange as the uncanny.
We invent impossible perspectives which makes one imagine various interpretations, in order to test your own personal projection.

The search for a particular atmosphere is a commonality in our work.
Common history, personal mythologies, and coloured environment are a fertile ground leading to a particular ambience. Our researches have each a common purpose: propose a medium as a receptacle of our feelings, variable according to the intensity of our sensibility.

Ricarda Hoop’s interpretations in black and white are in contrast to the whole spectrum of colours of Elodie Garrone.
Our works form shadows, intermediate shade as well as extreme contrasts.
All this builds up to a unique viewpoint between figurative and abstract questions.

Some objects are recognizable, or have a distinct shape, and therefore have several levels of meaningfulness. Unconscious meaning from objects and patterns may appears. It confronts to a concrete feeling from geometrical shapes. Our perception of space and our own personal sensibility of each merges, and creates a new feeling, a potential new space-time continuum.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Événements à venir

    Pas d'événements à venir