Exposition d’Irini karayannopoulou, « YOU AM I », du Jeudi 17 décembre 2015 au 6 mars 2016

 

Irini Karayannopoulou

« You Am I »

C’est une série de portraits réalisés sur des pages de magazines féminins.

En guise de toiles, l’artiste utilise les images de revues de mode sur lesquelles les tops models vantent le règne du luxe et des produits de beauté.

Irini Karayannopoulou est une artiste qui vit et travaille à Athènes. Peinture, édition, animation et dessin, sont parmi les pratiques qu’ elle emploie pour construire un univers entre fiction et réalité.

Exposé dans de nombreuses galeries, musées et fondations, son travail est présent dans plusieurs collections privées et publiques internationales.

Elle est fondatrice du tandem Extra-Conjugale.

Irini édite son travail chez Cube Art Editions.

The work of Irini Karayannopoulou is guided by the urge to simultaneously explore various fields of action; drawing, painting, animation, sound.

Her approach is based on a dialogue between full-speed experimentation and self -constricting protocols.

She embraces collaborations, improvisational techniques and her research often expands into unknown areas.

Irini Karayannopoulou is the co-founder of collaborative duo Extra-Conjugale.
She lives and works in Athens, Greece.

invitation

galerie Laureen Thomas – Flyer Irini Karayannopoulou

 

 

Les derniers travaux de Irini Karayannopoulou sont une série d’auto-portraits grotesques greffés sur imprimés quasi-vintage. Sa toile est l’imagerie trouvé sur de vieux magazines de mode et elle peint directement sur leurs pages, en particulier les visages et les corps de belles femmes – modèles soit anonymes et oubliés ou des icônes du passé, comme Paloma Picasso.

Elle se moque et joue avec sa propre image tout en recréant en permanence son visage et plus particulièrement son regard.

Elle couvre les images originales avec de la peinture jusqu’à ce qu’elles disparaissent; Femme-fatales emblématiques sont convertis en une femme: l’artiste est omniprésente.

Karayannopoulou construit son propre personnage sur l’imagerie des articles de luxe et les idéaux de la beauté et le bonheur que ces objets matériels transmettent. Tous les messages associés à ces vieilles annonces semblent maintenant être moins pertinents, en quelque sorte hyperboliques et dépassés.

Dans un état actuel des choses, les idéaux et les messages pertinents sont plus proches d’un mode de vie sain, à la beauté naturelle, la simplicité et à une compréhension plus profonde de la fragilité de la nature. En outre, le traitement de la figure féminine peut être facilement critiqué et interrogé comme sexiste.
Ironie du sort et avec la conscience de soi l’artiste prétend se présente dans un monde emblématique démodé.

You Am I est une série à propos de la mutation et de la distorsion. Le visage de Karayannopoulou apparaît partout magnifique, sa beauté est presque au-delà du réel. Serait-ce un miroir ou un masque? Un jeu que l’artiste joue avec elle-même et avec ces reines de beauté avec son propre personnage parfaitement auto-construit.

Est-ce que ce personnage est une caricature de l’artiste ou une réponse réfléchi par un miroir? En réalité, c’est une distorsion, ses autoportraits omniprésents deviennent les masques, les façades même, qui mutent la perfection esthétique avec la propre vision tordue de l’artiste. Olga Hatzidaki

Irini Karayannopoulou - Technique Mixte

Irini Karayannopoulou – Technique Mixte

Irini Karayannopoulou - Technique Mixte

Irini Karayannopoulou – Technique Mixte

Irini Karayannopoulou - Technique Mixte

Irini Karayannopoulou – Technique Mixte

Irini Karayannopoulou - Technique Mixte

Irini Karayannopoulou – Technique Mixte

Irini Karayannopoulou’s latest body of work is a series of grotesque self-portraits grafted onto quasi-vintage fashion printed matter. Her canvas is the found imagery of old fashion magazines and she paints directly their pages, particularly the faces and the bodies of beautiful females – either anonymous and forgotten models or icons of the past, like Paloma Picasso.

She mocks and plays with her self-image while constantly re-creating her face and specifically her gaze. She covers the original images with paint until they disappear; Iconic femme-fatales are converted into one woman: the artist is omnipresent.

Karayannopoulou constructs her own persona on the imagery of luxurious items and the ideals of beauty and happiness these material objects transmit. All messages associated with these old ads appear now to be less relevant, somehow hyperbolic and outdated.

In a current state of things, the relevant ideals and messages are closer to a healthy way of living, to natural beauty, simplicity and to a deeper realization of the fragility of nature. Also, the treatment of the female figure can be easily critiqued and questioned as sexist.

Ironically and with self-awareness the artist claims present in an outdated iconic world.

YOU AM I is a body of work about mutation and distortion. Karayannopoulou’s face appears everywhere stunning, her beauty is almost beyond real. Could this be a mirror or a mask? A game the artist plays with herself and with these beauty queens with her perfectly self-constructed persona. Is this persona a caricature of the artist or a mirroring response?

In reality it is a distortion, her omnipresent self-portraits become the masks, the façades even, which mutate aesthetic perfection with the artist’s own twisted vision. Olga Hatzidaki

 

Perroquets

Galerie Laureen Thomas – Irini Karayannopoulou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Événements à venir

    Pas d'événements à venir